Lucie Taïeb

Lucie Taieb -c- Phil Journe

Lucie Taïeb est auteure et traductrice de l’allemand (elle comprendrait également l’instin, dit-on, à moins qu’il ne s’agisse là d’une légende urbaine ; pour ce qui est de l’allemand, elle a traduit notamment Friederike Mayröcker et Konrad Bayer). Elle est auteure de poèmes et proses courtes (chez Les Inaperçus et Lanskine), ainsi que d’un premier roman 
intitulé Safe, chez L’Ogre – des livres tous différents, et pourtant : dans chacun de ses textes, rôde quelque chose, qu’on dirait fantastique, extraordinaire, comme l’émanation d’un dehors dans l’ordinaire même. Poète, Lucie l’est aussi, ô combien, à voix haute ; quand Lucie Taïeb lit, il y a d’elle une autorité soudaine qui émane, l’impact est grand et toujours renouvelé ; quand elle lit en nous ça écrit, me dis-je, à chaque fois, et cette surprise renouvelée m’incite à penser qu’elle bénéficie d’aides extérieures. Oui, Lucie Taïeb a l’appui du Général Instin, et assurément elle le lui rend bien.

Guénaël Boutouillet, 2016

 

Extrait de la lecture de Lucie Taïeb avec Patrick Chatelier, le 2 juin 2016 au lieu unique :

← Retour