Michèle MÉTAIL

Michèle Métail ©Axel Vanlerberghe

Michèle Métail, née en 1950, est une figure essentielle de la poésie expérimentale, visuelle et sonore. Elle diffuse, depuis 1973, ses textes au cours de « publications orales », la projection du mot dans l’espace représentant le « stade ultime de l’écriture », son travail étant avant tout celui d’une « présence dans la langue ». Diapositives et bande-son accompagnent parfois ses lectures, entre oralité et visuel. Entrée à l’OuLiPo en 1975, Michèle Métail a pris ses distances vis-à-vis du groupe. Elle a reçu le Prix littéraire Bernard Heidsieck – Centre Pompidou en 2018. La collection Al Dante aux Presses du réel a publié en juin 2018 Le cours du Danube, un long poème vertigineux, virtuellement infini, construit sur le principe de la concaténation, inspiré des techniques de montage de la musique électroacoustique, pour se rapprocher d’une musique verbale. Le même éditeur publie en janvier 2019 Michèle Métail, la poésie en trois dimensions, une somme de 450 pages composée d’une trentaine d’interventions d’universitaires et de poètes, des illustrations, dirigée par Anne-Christine Royère.

Extrait de sa « publication orale » lors de la soirée du mercredi 6 février 2019.

← Retour