Natasha Kanapé Fontaine

Natasha Kanapé Fontaine

Née en 1991, issue de la communauté de Pessamit, Natasha Kanapé Fontaine a grandi à Baie-Comeau avant d’étudier les arts plastique et la littérature à Rimouski où, en 2011, elle a croisé la route de la poète, innue comme elle, Joséphine Bacon. Cette rencontre déterminante lui a révélé sa vocation. Depuis, Natasha habite Montréal. Elle écrit, interprète ses textes sur les scènes de slam, de poésie, de théâtre et milite pour les droits autochtones en tant que porte-parole de la branche québécoise du mouvement pancanadien Idle No More (« Fini l’inertie »). Natasha Kanapé Fontaine a la certitude que l’avenir des relations entre les peuples doit passer par la décolonisation des esprits. Le murmure de ses ancêtres coule en elle comme une rivière. Elle est l’auteure de trois recueils  remarqués : N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures ; Manifeste assi et Bleuets et abricots (Mémoire d’encrier, 2012, 2014 et 2016). Elle voyage pour faire entendre sa poésie incantatoire en Allemagne, en France, dans l’ouest du Canada, en Haïti… Natasha parle aux pierres sur les îles de la Côte Nord du Saint-Laurent comme sur celles de Bretagne. En mai 2016, paraît Kuei je te salue – conversations sur le racisme aux éditions Écosociété, fruit de ses échanges épistolaires avec le romancier Deni Ellis Béchard. Poète inspirée, nouvelle voix de la résistance des Premières Nations marchant fièrement aux côtés de ses aînés, telle une gitane du Nord aux yeux noirs profonds de princesse Mulan, Natasha Kanapé Fontaine trace une route d’amour et de révolte qui impose le respect.

Laure Morali, 2015

← Retour