Louise DESBRUSSES (poète française)

Couronnes boucliers armures (sans virgules entre les mots – c’est important), L’argent, l’urgence (avec une virgule – c’est important), deux textes d’une force qui sidère, tous les deux publiés aux éditions P.O.L.

Des livres avec des phrases brèves, comme si c’étaient des injonctions. Des livres un peu fous qui avec cette langue droite, tonique, à l’os comme disent certains pour signifier qu’il n’y a pas de coquetterie superflue, entrent peu à peu dans l’intimité, dans la douleur, tournent autour de l’espoir, d’un certain cynisme lorsqu’il est là non pour se moquer mais pour dire le désenchantement. Deux livres qui me sont apparus être sur le corps et sur les mots. Ou en tout cas des livres où le corps n’est jamais loin et dit beaucoup des mots et des maux.

Puis, trois essais intitulés du corps (&) de l’écrit (2009-2010) écrits à l’invitation de la revue Inculte, qui ont interrogé l’invisible performance physique de l’écrivain dont le texte est la trace. Ces questions conduisant perceptiblement l’auteure vers des performances d’une nature plus visible, plus audible, quand le corps, la voix de l’écrivain lui-même font partie intégrante du texte (ou de son absence) au point que les séparer devienne difficile. Voire impossible parfois. Problématique.

Enfin, Le corps est-il soluble dans l’écrit ?, conférence dansée publiée par les éditions Principe d’incertitude, dans la collection Pulsar. Ce texte comporte une préface idéale de Célia Houdart dans laquelle celle-ci termine par ces phrases que je fais tout à fait miennes : « Si vous saviez pourtant comme je les aime les livres. Justement. Grâce à Le corps est-il soluble dans l’écrit ? on écrira d’autres livres. Ou les mêmes mais on les écrira mieux. On les écrira vraiment, je le pressens. »

Le cœur rectifié, dont un extrait est présenté ici, est un projet poétique et musical, évolutif, à géométrie variable, né à Berlin en 2010 de la rencontre entre la musicalité des textes de Louise Desbrusses et la texture musicale des compositions de Christiane Hommelsheim et Ralf Haarman.

Thomas GIRAUD

 

Lire les notes de lecture écrites par les lycéens dans La Gazette des Lycéens 2018

 

« Le Cœur rectifié », lecture-concert de Louise Desbrusses (auteure) & Christiane Hommelsheim (vocaliste, créations sonores), lors de MidiMinuitPoésie #18, samedi 13 octobre 2018. Enregistré au lieu unique, Nantes. Organisé par la Maison de la Poésie de Nantes.

← Retour