Marius Loris et Jean-Philippe Cazier

MARIUS LORIS RODIONOFF ET JEAN-PHILIPPE CAZIER
lecture et entretien animé par Christelle Capo-Chichi
Mercredi 8 février à 19h30, Le lieu unique
Quai Ferdinand Fravre, Nantes. Entrée libre.

Jean-Philippe Cazier est écrivain, poète, critique littéraire, traducteur et co-rédacteur en chef de Diacritik. Ses textes poétiques militent pour tous les opprimé.e.s, les réfugié.e.s, les transgenres, pour tous ceux dont les corps sont soumis à la violence. Son dernier ouvrage, Page blanche Alger (Lanskine, 2023) est le récit poétique d’une enfance en Algérie, qui explore l’amour, la différence, le rejet et la guerre dans une langue dépouillée qui raconte pour la première fois ce qui était laissé sous silence.

Marius Loris Rodionoff est poète, performeur, historien et co-fondateur de la revue de poésie
La Seiche. Il s’intéresse à la guerre d’Algérie, aux relations d’autorité au sein de l’armée française et à la justice comme miroir des réalités d’une société. Dans Procès-Verbaux (Les Presses du réel, collection Al Dante, 2021), il propose un document poétique qui donne à lire les mots de la justice française en Algérie en s’appuyant sur les archives des dossiers de procédures personnelles d’un tribunal militaire entre 1954 et 1963.

Cette soirée s’inscrit dans le cycle « Page Blanche Alger » :
Les auteur.e.s Souad Labbize, Marius Loris Rodionoff et Jean-Philippe Cazier viennent raconter l’Algérie postcoloniale, celle d’après la guerre d’indépendance et des tribunaux militaires, celle d’une société patriarcale où les violences faites aux femmes sont encore maintenues sous silence, mais aussi celle qui lutte pour l’égalité, le droit à la différence et à la liberté.
>> Mercredi 1er avril : Lectures bilingues avec Souad Labbize à Cosmopolis

 

Jean-Philippe Cazier ©Jean-Philippe Cazier

Marius Loris © DR

← Retour