Esther Tellermann

Mercredi 17 mars / 19h / Le lieu unique

Quai Ferdinand Favre / Tarifs : Entrée libre

Esther Tellermann est née en 1947 à Paris. Son premier livre, Première Apparition avec épaisseur, obtient le Grand prix de l’Académie Française en 1986. Sa poésie s’attache à questionner notre présence au monde. Organisée en suite de textes posés entre le murmure et la symphonie, son œuvre tendue vers une impossible consolation mêle destinée personnelle et portée universelle. Elle a publié une vingtaine de livres de poésie, dont dernièrement Un versant l’autre chez Flammarion et Corps rassemblé aux éditions Unes.

« Du temps révolus des dieux à celui de la barbarie des hommes, c’est tout le spectre de nos communautés inachevées qui est ainsi parcouru dans le présent arrêté que le poème instaure. […] Ni d’ailleurs, ni d’ici, la poésie d’Esther Tellermann s’ancre et s’inscrit dans une terre insituable dont le langage n’est pas la métaphore mais l’écho le plus insistant et dont l’écriture ouvrant sur d’autres scènes interdites souligne la plus distante, la plus tangible réalité. » Yves di Mano in revue Europe.

← Retour