Les éditions Publie.net

Entretien sur les éditions avec Guillaume Vissac, animé par Guénaël Boutouillet. Lecture-concert de Florence Jou, Simon Nicolas (dan bau et machines) et Gurvan Liard (vielle à roue électro-acoustique). Lecture-projection de Sébastien Ménard

Mercredi 7 février 2018 / 19h30 / Le lieu unique

quai Ferdinand Favre / Tarifs : Entrée libre

Publie.net est une maison d’édition de littérature contemporaine ancrée dans la création qui s’écrit et se partage sur le web, ouverte aux œuvres qui lui font écho dans tout l’espace littéraire et transmédias. Guillaume Vissac est auteur et fait partie du comité éditorial de Publie.net. En 2010 durant un mois, il met en ligne à heure fixe des fragments de son texte Accident de personne, reflétant ainsi l’aspect mécanique des annonces vocales de la SNCF. La morosité du quotidien est un thème récurrent chez Vissac, qui exploite de façon dynamique les potentialités du web pour la publication.

Florence Jou, née en 1980, se définit comme une « poète et enquëtrice », de par sa démarche artistique d’exploration de son sujet à la manière d’une enquête. Elle conserve les traces du processus d’écriture. Ses notes, ses étapes de travail font partie intégrante de son œuvre, brouillant parfois les frontières entre texte et paratexte. Les mots courent libérés de toute ponctuation, le ton est parfois rêveur parfois cognant. À la fois photographe, poète et performeuse, Florence Jou envisage le devenir du poème à partir de la notion de constellation. Son écriture sonore est fréquemment mise au contact d’un travail musical, comme pour Kalces (Publie.net, 2016), avec Gurvan Liard et Simon Nicolas.

Gurvan Liard, né en 1974, est joueur de vielle à roue. Il se produit sur les scènes de musiques actuelles ou de musiques traditionnelles, et dans des projets transdisciplinaires comme Kalces. Simon Nicolas se frotte à de nombreux styles musicaux (musique mandingue, fanfare klezmer, soul-funk). Dans Kalces, il pratique le dan bau, le gong, et les machines.

Né en 1986, Sébastien Ménard vit sur la route. Il écrit un journal permanent sur le site diafragm.net, agrémenté de photographies. En 2015, il publie Soleil Gasoil aux éditions Publie.net, puis en 2017 chez le même éditeur, simultanément Notre désir de tendresse est infini et Notre Est lointain, le premier étant la version « déclamatoire » du second. Exercice éclairant que de redire la marche, les chemins, les rencontres mais avec une toute autre langue. « Atmosphère fiévreuse et exaltée des grands départs, désirs puissants d’horizon, de bitume et de sentier forestier encore inconnu », les mots du blog de Charybde décrivent bien la passion qui anime ces textes et leur auteur pour le voyage et l’expérience fondatrice qu’il permet.

← Retour